Cosmetic-lasersurg.com
Image default
Santé

La cryolipolyse Nice pour éliminer la graisse

La cryolipolyse Nice ne nécessite pas la pratique d’une anesthésie ou l’usage d’un bistouri puisque c’est le froid qui se charge d’éliminer la graisse. Cette méthode permet de supprimer les graisses localisées de manière non-invasive. Cette technique pourrait devancer la liposuccion et révolutionner le monde de l’esthétique.

D’où vient la cryolipolyse ?

Dans les années 70, les médecins américains ont constaté un développement de fossettes chez les enfants qui mangeaient des esquimaux pour atténuer la douleur dentaire. Un lien entre une perte de graisse potentielle et le froid a alors été établi.

Une dizaine d’années plus tard, une étude a été menée sur des cavalières qui, en hiver, ont pour habitude de monter à cheval « à califourchon ». Celles-ci développaient, en effet, une panniculite au froid. Il s’agit d’une pathologie qui, due aux frottements de leurs jambes et la température relativement basse, provoque la fonte de la graisse sous-cutanée. Le chercheur Rox Anderson et le Docteur Dieter Manstein, ont alors effectué de nombreuses observations et publié plusieurs études scientifiques concernant ce phénomène.

Comment marche l’amincissement par le froid ?

La cryolipolyse Nice reproduit, sur les rondeurs localisées, l’effet du froid. Ce procédé amorce la mort naturelle (une apoptose) des cellules graisseuses (les adipocytes). Pendant 3 mois, au bout d’une séance, 25 % des cellules adipeuses mortes sont évacuées par le système lymphatique et les autres se condensent et réduisent en même temps l’épaisseur de la couche adipeuse.

Quelles parties du corps en sont concernées ?

• Les genoux.
• Le dos : « ailes d’anges ».
• Les fesses : « culotte de cheval », plis sous-fessiers.
• Le double menton.
• Le ventre et les « poignées d’amour ».
• Les cuisses : face interne/externe.
• Les bras : face interne/externe.

Déroulement d’une séance de cryolipolyse

Le médecin esthétique ou le dermatologue procède, dans un premier temps, à l’examen de la zone à traiter puis juge s’il est possible d’aspirer ou non l’amas graisseux à l’aide de l’applicateur. Le rendez-vous suivant, le spécialiste procède au Coolsculpting®. Pour aspirer la zone choisie, il appose l’applicateur qui va la refroidir durant 35 minutes.

Au bout des 35 minutes, l’applicateur est retiré et la peau sera totalement congelée. Afin de détendre les tissus et réchauffer la peau, celle-ci est massée.

Que se passe-t-il après la séance ?

Pendant quelques jours après la séance, on peut noter des courbatures et une légère sensation d’inconfort. Des rougeurs ainsi que des œdèmes temporaires peuvent également apparaître.

Toutefois, il est parfaitement possible de pratiquer une activité sportive ou reprendre le travail quelques heures et quelques jours après l’intervention. Si le résultat escompté s’avère insatisfaisant, la même zone peut être retraitée sur une ou plusieurs séances.

A lire aussi

Ongles jaunes, noirs, mains, pieds, causes, que faire, mycose, maladie et traitement

Irene

Quels risques pour la santé lorsque l’on a un animal chez soi ?

Ophélie

Botox Lyon : 4 choses à savoir avant de vous lancer

administrateur

3 choses que vous ne savez peut-être pas sur la cryolipolyse

administrateur

Gonorrhée ou blennorragie, symptomes et traitement

Irene

Sauna japonais : cela vaut-il le coup ?

Journal