Cosmetic-lasersurg.com
Image default
Santé

Anémie par carence en fer ou ferriprive, symptômes, cause, conséquences et traitement

L’anémie par carence en fer (aussi appelée anémie ferriprive, anémie sidéropénique ou anémie par carence martiale) se manifeste quand les taux d’hémoglobine dans le sang sont inférieurs à :

  • 14 g/dl chez l’homme,
  • 12 g/dl chez la femme (11 g/dl chez la femme enceinte).

Causes de l’anémie par carence en fer

Le fer est l’un des minéraux les plus importants pour le corps. La carence en fer peut être due à plusieurs causes. Les plus fréquentes sont :

  • Une perte de sang. Elle peut se produire notamment chez les femmes au cours des règles. En outre, des maladies comme l’ulcère gastrique (souvent provoqué par la bactérie Helicobacter pylori), les polypes au côlon et la hernie hiatale provoquent une perte chronique mais lente de sang et, par conséquent, une carence en fer.
  • Un régime alimentaire pauvre en fer. Certaines personnes ne réussissent pas à absorber une quantité suffisante de fer, bien qu’elles aient un régime riche en fer. Cela peut être dû à des maladies telles que la maladie cœliaque, qui empêche l’intestin d’absorber les nutriments des aliments.
  • Un bypass gastrique ou ablation de l’intestin grêle.
  • Des maladies. Des tumeurs comme la leucémie, maladies comme le SIDA et d’autres typologies de maladies inflammatoires chroniques qui sont responsables de la diminution des globules rouges.
  • Dans certains cas, la moelle osseuse devient incapable de produire les globules rouges. Cette maladie dangereuse s’appelle anémie aplasique.
  • Les vers intestinaux et les oxyures peuvent provoquer une anémie car ils absorbent les nutriments.
  • Un défaut de l’hémoglobine : l’anémie falciforme, la thalassémie et l’anémie hémolytique (qui se produit quand la destruction des globules rouges est plus rapide que leur rythme de production).
  • Grossesse et certains médicaments, par exemple ceux utilisés pour la chimiothérapie.
  • Les personnes âgées souffrent plus souvent d’anémie que les jeunes à cause de malnutrition ou de maladies.

Il existe trois types principaux d’anémie :

  1. Anémie macrocytaire hyperchrome (anémie pernicieuse et carence en folates) Aussi appelée anémie mégaloblastique, elle se manifeste quand les érythrocytes (globules rouges) prennent une forme anormale. Toutefois, la concentration d’hémoglobine reste normale. Dans l’anémie macrocytaire, le volume globulaire moyen (VGM) est supérieur à 94 fl. La carence en vitamine B12 ou en folates altère la synthèse de l’ADN et provoque la mort prématurée des globules rouges. Il en résulte un nombre réduit de globules rouges matures. Un déséquilibre dans la synthèse de l’ARN et de l’ADN se produit. Les fonctions du noyau cellulaire et la division cellulaire sont entravées. Ce type d’anémie affaiblit le système immunitaire et les défenses de l’organisme car elle réduit le nombre de lymphocytes (globules blancs) qui produisent les anticorps. Les personnes qui ont subi une ablation d’une partie de l’estomac ou de l’intestin grêle peuvent présenter des problèmes d’absorption de vitamine B12.
  2. Anémie microcytaire hypochrome (anémie sidéroblastique ou microcytose) Dans ce type d’anémie, le corps produit des globules rouges trop petits. La concentration de l’hémoglobine diminue. L’hypochromie peut aussi se produire si les cellules ont une dimension normale. Les causes principales peuvent être des ulcères gastriques et des saignements gastro-intestinaux dus à une angiodysplasie. Dans l’anémie microcytaire hypochrome, le volume globulaire moyen (VGM) est inférieur à 80 fl.
    Les femmes enceintes ou qui ont leurs règles risquent de souffrir de ce type d’anémie. Pendant la grossesse et l’allaitement, les besoins énergétiques réduisent la quantité de fer dans le corps. Les maladies du métabolisme du fer, de la synthèse des porphyrines et de l’hème ou de la synthèse des globines peuvent causer une anémie hypochrome. Pour éviter ou traiter ce trouble, il faut manger des aliments riches en :

    • Fer, ,
    • Vitamine C,
    • Cuivre.

    Un taux adéquat de cuivre dans le sang est vital pour transporter le fer dans l’ensemble du corps. La vitamine C favorise considérablement l’absorption du fer.
    Il faut éviter de consommer les aliments et les substances suivants :

    • Du thé,
    • Du café et des boissons qui contiennent de la caféine,
    • Des céréales complètes,
    • Trop de lait et de produits laitiers,
    • Des antiacides, qui entravent l’absorption du fer par le corps.
  3. Anémie normochrome normocytaire (maladie aplasique, post-hémorragique, hémolytique, chronique, falciforme)
    Dans ce type d’anémie, on observe la destruction/diminution des globules rouges normaux ou matures. La dimension de ces cellules et la quantité d’hémoglobine sont normales. Toutefois, leur nombre est insuffisant. Si cette pathologie n’est pas diagnostiquée à temps, elle peut provoquer un collapsus cardiovasculaire (infarctus dû à la tension artérielle). Elle peut aussi aggraver les maladies :

    • Cardiaques,
    • Pulmonaires,
    • Cérébro-vasculaires.

Symptômes de l’anémie par carence en fer

Symptômes de l’anémie chez les enfants

Chez les nouveau-nés, le corps contient environ 500 mg de fer. Quand ils grandissent et s’approchent de l’âge adulte, ils ont besoin d’environ 5 000 mg de fer pour le bon fonctionnement des organes.
Les enfants doivent introduire environ 10 mg de fer par jour à travers leur alimentation. Chez les enfants, certains symptômes de la carence en fer peuvent être :

Ces symptômes indiquent une carence en fer que les parents doivent contrôler chez leurs enfants. Après avoir consulté un médecin, on doit commencer immédiatement le traitement adéquat pour éviter des dommages permanents.

Symptômes de l’anémie chez les femmes

Chez les femmes enceintes, il faut tenir soigneusement sous contrôle les symptômes car les femmes enceintes ont besoin d’une quantité de fer trois fois supérieure par rapport aux autres personnes (l’apport nutritionnel recommandé est de 27 mg par jour).
Voici certains des symptômes qui indiquent de faibles taux de fer chez les femmes :

Symptômes de l’anémie chez les hommes

Chez les hommes, les symptômes de la carence en fer peuvent être :

Si l’un des symptômes énumérés ci-dessus apparaît, on recommande d’en parler avec le médecin.
Chez les athlètes, les symptômes de la carence en fer peuvent être causés par :

  • Un régime alimentaire stricte,
  • Une transpiration excessive,
  • L’expulsion de fer à travers l’urine,
  • Un saignement gastro-intestinal.

Diagnostic de l’anémie par carence en fer

Pour établir le diagnostic, il faut effectuer une analyse de sang qui comprend :

  • L’hémogramme complet, en cas d’anémie, les valeurs suivantes sont faibles :
    • Hémoglobine (Hb),
    • Volume globulaire moyen (VGM) ;
  • Le dosage de la ferritine (protéine qui contient de grandes quantités de fer et indique le taux de fer dans le corps) ;
  • Le dosage de la transferrine ;
  • Les valeurs de fer sérique ;
  • Les analyse des constantes érythrocytaires :
    • Teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH),
    • Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH).

Anémie pendant la grossesse

L’anémie représente un problème de santé fréquent pendant la grossesse. Comme il s’agit d’une maladie grave, elle peut entraîner des complications.

Causes de l’anémie par carence en fer pendant la grossesse

On observe l’anémie par carence en fer notamment pendant le deuxième et le troisième trimestre de grossesse. Pendant cette période, le bébé a besoin des globules rouges du sang maternel pour se développer.
Les femmes qui ne consomment pas de quantités suffisantes d’aliments riches en fer pour équilibrer la destruction des globules rouges deviennent anémiques.

Carence en acide folique

L’acide folique (folates) est une vitamine nécessaire à la santé du bébé.
Les chercheurs ont observé que la consommation d’aliments riches en acide folique pendant la grossesse peut réduire les risques de défauts au cerveau et à la moelle épinière de l’enfant.

Carence en vitamine B12 dans le corps

Cette vitamine est essentielle pour la formation des globules rouges et pour la synthèse protéique. Une perte de sang peut provoquer une anémie pendant la grossesse.

Chez certaines femmes enceintes, la présence d’un saignement gastro-intestinal ou d’hémorroïdes peuvent provoquer une perte excessive de sang.

L’anémie peut aussi être causée par une perte de sang excessive pendant et après l’accouchement.

A lire aussi

Douleur dorsale, intercostale et scapulaire, dos, épine dorsale et cervicale

Irene

Quel prix pour une greffe de cheveux ?

administrateur

Maux d’oreille en avion, plongée sous-marine, après, que faire, prévention

Irene

Douleurs aux gencives, et dents, que faire, causes, superieure et traitement

Irene

Traitement pour l’arthrite rhumatoïde, biologique, médicaments et exercices

Irene

Mauvaise posture : comment un ostéopathe aidera-t-il ?

Emmanuel