Cosmetic-lasersurg.com
Image default
Santé

Greffe de cheveux à Paris : comment ça marche ?

Greffe de cheveux à Paris : comment ça fonctionne ?

La chute de cheveux ou l’apparition de la calvitie est un phénomène à l’origine de nombreux complexes chez ceux qui en souffrent. L’alopécie androgénétique est due à l’hérédité et peut apparaître à tout moment. Quand on en est atteint, une greffe de cheveux à Paris est le recours le plus efficace. En fonction de la nature de la calvitie, différentes techniques sont utilisées pour redonner du volume à la chevelure.

 

Quand faire une greffe de cheveux à Paris ?

L’alopécie androgénétique peut atteindre les hommes comme les femmes. Cette affection peut apparaître dès l’adolescence et est souvent source de stress et de gêne. L’implant capillaire se présente comme le seul remède durable pour corriger cette situation.

Avant d’envisager une greffe de cheveux à Paris chez un praticien que vous pouvez trouver ici, il convient de s’attarder sur différents critères. Le premier est évidemment l’âge du patient. Même si la calvitie se manifeste pendant l’adolescence, une greffe de cheveux est déconseillée à cet âge. Il revient au médecin de choisir le moment propice. Il lui faudra pour cela attendre que la calvitie évolue jusqu’à un stade stable. La raison en est que qu’une greffe réalisée trop tôt a de très fortes chances de produire un résultat inesthétique sur le long terme.

En plus de l’âge, il faut aussi tenir compte de l’état psychologique et physique de l’intéressé. La greffe de cheveux à Paris n’est pas recommandée pour des patients souffrant de certains troubles psychologiques comme par exemple la trichotillomanie qui pousse le sujet à s’arracher les cheveux. En outre, il faut que le bénéficiaire des implants capillaires soit en bonne forme physique.

 

Greffe de cheveux : comment ça se passe ?

La greffe de cheveux se fait au travers de différentes méthodes avec un mode opératoire spécifique. La FUT (Follicular Unités Transplantation), dite « technique de la bandelette », est l’une des techniques de greffe de cheveux à Paris les plus connues. Elle consiste à faire un prélèvement de peau de chevelure à l’arrière de la tête pendant que le patient est sous anesthésie locale. Le médecin replante ensuite les implants sur les surfaces dépourvues de cheveux.

La FUT est une technique de greffe de cheveux qui peut parfaitement être utilisée aussi bien pour les hommes que pour les femmes. C’est une méthode surtout adaptée aux personnes avec une calvitie avancée. La repousse capillaire est définitive.

La FUE (Follicular Unit Extraction), ou « extraction d’unités folliculaires », est une autre technique de greffe de cheveux à Paris appréciée pour son efficacité. Pour procéder à l’implant capillaire avec la FUE, on utilise un petit poinçon de forme circulaire afin de faire le prélèvement des bulbes. Ce sont ces bulbes que le médecin va ensuite implanter aux différents endroits où se manifeste la calvitie. Avec la FUE, il n’est pas nécessaire de collecter une quantité considérable d’implants. Cette méthode de greffe de cheveux est plus indiquée quand la chute des cheveux n’est pas très prononcée.

Greffe de cheveux : le quotidien du patient

La gestion de l’après greffe de cheveux à Paris est indispensable pour obtenir les résultats escomptés. Ainsi, le soir du jour où vous avez fait la greffe de cheveux, vous devez appliquer un sérum physiologique sur la zone opérée. Il est normal que votre crâne soit sensible pendant la phase de guérison et de récupération. Durant les deux premières nuits suivant l’implant capillaire, il est conseillé de dormir en position semi-assise et de ne surtout jamais baisser la tête. En outre, vous devez éviter de porter un chapeau, une casquette ou un bonnet. Vous ne devez pas vous exposer au soleil. Les baignades ne sont naturellement pas autorisées avant la cicatrisation.

A lire aussi

Tout savoir sur les soins dentaires

Tamby

Soins esthétiques par injection d’acide hyaluronique à Villeneuve d’Ascq

Kevin KJ

La thérapie par l’énergie, pourquoi les gens l’adoptent

Irene

Comment choisir votre maison de retraite pour ses parents

Journal

Focus sur le cannabidiol et ses vertus bien-être

Odile

Covid-19 : Les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres

Irene