Image default
Santé

Les appareils auditifs invisibles : sont-ils fiables ?

Les appareils auditifs sont souvent confondus aux sonotones, très volumineux et moins esthétiques. Ils se présentent actuellement sous différents modèles. La version miniaturisée en est la plus innovante. Elle présente une meilleure discrétion et propose aux utilisateurs des solutions de confort. Totalement discret et invisible depuis l’extérieur de l’oreille, ce type d’aide auditive pourrait vous intéresser. Les points dans cet article.

Les conditions d’utilisation des appareils auditifs invisibles

Voulez-vous utiliser des appareils auditifs invisibles pour bien entendre ? Avant de vous équiper de ce type d’appareil, vous devez savoir certaines recommandations. Ces dernières concernent généralement vos conditions sanitaires auditives. Elles doivent être prises au sérieux pour ne pas vous tromper d’appareil. Sachez qu’il existe différents types d’appareils auditifs adaptés à la situation de chaque patient. Référez-vous au site https://www.ideal-audition.fr/ pour en savoir plus.

Ainsi, avant de décider, vous devez considérer la morphologie de votre conduit auditif. Avez-vous un canal trop étroit ? Si c’est le cas, l’appareil intra-auriculaire n’est pas fait pour vous. Il ne peut pas être bien mis en place dans un conduit pareil qui bloque son installation. Prévenez également votre médecin audioprothésiste si vous avez déjà subi une opération auditive.

Il faut aussi tenir compte du degré de votre surdité. Cette condition est déterminante parce que les intra-auriculaires invisibles corrigent seulement des pertes auditives légères. Celles-ci sont à raison de 20 % et 70 % équivalents de 50 dB. Ce seuil étant dépassé, votre audioprothésiste vous proposera d’autres appareils moins discrets. Les intracoques et les contours d’oreille en font partie.

Une autre condition très importante à respecter, votre facilité de manipulation vous permettra d’utiliser confortablement votre appareil. En fait, si votre dextérité reste intacte, l’aide auditive est faite pour vous. En revanche, si ce n’est pas le cas et vous avez une acuité visuelle limitée, vous feriez mieux de vous abstenir. Vous allez risquer de ne pas pouvoir utiliser comme il se doit l’appareil en question. Vous aurez par exemple une difficulté à le placer dans le conduit de votre oreille, changer ses piles, etc. de pouvoir même perdre votre aide auditive miniaturisée.

Enfin, si vous souffrez d’une pathologie chronique du conduit ou présentez une production importante de cérumen, ne choisissez pas cet appareil. Il vous est donc nécessaire de consulter votre audioprothésiste pour bien déterminer votre santé auriculaire.

Quels sont les avantages des appareils intra-auriculaires ?

Si vous remplissez les conditions précédentes, vous pourrez profiter de différents avantages issus des appareils auditifs invisibles. D’abord, ce type d’aide auditive est extrêmement miniaturisé. Il est donc très discret dans votre oreille. Il peut également servir d’amplificateur de son. Si vous avez une perte auditive moyenne, vous pouvez l’utiliser quand vous téléphonez. Les intra-auriculaires capteront le son combiné et amélioreront la compréhension pendant vos conversations téléphoniques.

Ensuite, l’emplacement profond de ce modèle d’aide auditive diminue considérablement la cavité résiduelle. Cette dernière concerne l’espace entre le tympan et votre appareil. Cela limitera l’effet de résonance de voix. Enfin, vous n’êtes pas sans savoir que les intra-auriculaires de ce genre sont très confortables et non gênants.

Quels sont les défauts des aides auditives invisibles ?

Les aides auditives invisibles présentent certains défauts que vous devez savoir avant de les utiliser. Elles concernent d’abord leur fragilité. En fait, elles se cassent facilement si vous les faites tomber. L’absence de microphones directionnels constitue également une faille à ne pas négliger. Cela en grande partie est remplacé par l’effet pavillonnaire. En outre, sachez que cette version miniaturisée ne dispose pas d’une connectivité sans fil. Vous ne pouvez donc pas utiliser Bluetooth avec cet équipement.

Enfin, l’entretien des intra-auriculaires invisibles est très complexe. Vous devez être patient et assidu dans cette tâche. Il vous faut par exemple remplacer deux fois par semaine les filtres. L’utilisation d’une boîte de séchage électrique est aussi fortement conseillée. Il en va de même pour la pratique d’activités physiques intenses. Cette dernière est nécessaire pour permettre à votre organisme de s’autoguérir. Elle renforce les résultats issus de l’utilisation de votre appareil.

Quelles sont les alternatives aux intra-auriculaires ?

La meilleure alternative aux appareils auditifs invisibles constitue le recours au microcontour RIC. Ce type d’équipement est très prisé par un grand nombre de patients ayant des problèmes auditifs. 80 % d’entre eux en sont équipés. Il permet d’abord de corriger des pertes auditives : légères et sévères. Plus discret qu’un contour classique, cet accessoire est aussi confortable qu’un intra-auriculaire. De plus, il dispose d’une fonction sans-fil qui peut compenser le placement des micros derrière votre pavillon. Son efficacité en milieu bruyant sera en effet au rendez-vous.

Il vous est également possible d’opter pour un intra CIC. Cet appareil est plus volumineux, mais discret et facile à manipuler. Il est robuste. D’autres modèles disposent même de boutons de réglage. Cependant, demander toujours des conseils à votre audio prothésiste pour choisir l’aide auditive qui vous convient correctement.

Related posts

Comment prévenir les poux chez nos enfants ?

Journal

Arrêt cardiaque : savez-vous comment réagir ?

Journal

Questions importantes à poser lors de l’embauche d’un personnel médical à domicile

Claude