Cosmetic-lasersurg.com
Image default
Santé

Greffe de barbe: une intervention sans danger?

Avoir un visage imberbe ou une barbe qui n’est pas uniforme est un phénomène stressant beaucoup d’hommes. En effet, la barbe représente la virilité, la maturité et le pouvoir. Alors en manquer fait souvent passer certains d’impuissant. C’est la raison pour laquelle certains préfèrent se tourner vers une solution bien plus rapide et durable, notamment la greffe de barbe. Cette intervention chirurgicale est devenue depuis peu très en vogue, notamment parce qu’elle a toujours fait ses preuves. Cependant cette intervention n’est pas souvent sans risque. La transplantation de la barbe sonne comme une réponse aux nombreuses prières des personnes avec des pilosités timides ou imberbes. Mais malgré l’énorme succès de cette intervention, il existe néanmoins quelques cas isolés pour qui l’expérience s’est transformée en cauchemar. C’est le cas du footballeur Younousse Sankharé qui avait dû manquer quelques rencontres avec son club à cause d’une forte fièvre due à une greffe de barbe.

Les risques liés à une intervention capillaire

Tout comme dans la greffe de cheveux, la transplantation de la barbe consiste à prélever des follicules pileux d’une zone donneuse très souvent située à l’arrière du crâne, et ensuite les implanter au niveau du menton, même si elle peut présenter quelques effets secondaires. Une étude menée par la Wimpole Clinic a démontré qu’une transplantation capillaire est un peu comme toutes les autres interventions chirurgicales, ce qui veut dire qu’il y a des risques d’infection, ce qui peut conduire à des douleurs au niveau du visage et provoquer des gonflements. Cependant, en cas d’irritation, de fortes démangeaisons ou de fièvre, les experts recommandent aux patients de contacter au plus vite leur médecin. Mais ces cas sont rares.

Transplantation de barbe, un phénomène grandissant

Même si certains patients ont une mauvaise expérience lors de leur transplantation de barbe, il faut noter que ces risques n’empêchent pas d’autres personnes en situation de pilosité timide de sortir du joug du manque de barbe. En effet, la greffe de barbe rencontre un véritable essor depuis ces dernières années. À en croire les statistiques de l’association ISHRS, ce type d’intervention est passé de 1,5 % à 3,7 % de demande mondiale en l’espace de deux ans. La particularité de ce type d’intervention est qu’elle a un temps de récupération encore plus rapide qu’on ne peut l’imaginer.

A lire aussi

Douleurs musculaires, crampe, élongation et contracture dans le jambe et le cuisse

Irene

Quels sont les bienfaits proposés par l’huile essentielle de menthe poivrée ?

Emmanuel

Pilules d’antibiotique, lequel utiliser et grossesse

Irene

Dépression et troubles du sommeil : quel intérêt de recourir au safran 

Emmanuel

Remèdes pour l’insomnie chronique, pendant la grossesse, que faire, anxiété

Irene

Maladie de Ménière, symptômes et cause, acouphènes, vertiges

Irene